samedi 20 avril 2013

La géolocalisation peut sauver des vies


Quand on parle géolocalisation, on pense d'abord à Google Maps et ensuite à Facebook qui en fait son beurre via les publicités ciblées... au minimum. Mais comme cette technologie est aussi utile pour préserver la vie, ce bracelet tombe bien car il peut servir à cela.

Natalia Khoussaïnovna Estemirova, journaliste et activiste russe, engagée dans la défense des droits de l'homme, est enlevée à son domicile le 15 juillet 2009. Elle sera retrouvée morte, assassinée par balles. Hélas, d'autres activistes subiront le même sort en Russie.

De ce drame est né le projet Natalia qui vient d'aboutir sous la forme de ce bracelet. Le fonctionnement est simple : la personne qui le porte peut déclencher manuellement l'alarme afin d'être géolocalisée (une puce GPS est incluse) mais si ce bracelet est arraché de force, l'alarme se déclenchera automatiquement, la position captée par satellite et transmise à un smartphone préalablement enregistré.

Deux sources pour cet article : Humanosphère & Natalia Projet