mardi 25 mars 2014

Vol MH370

Disparu des écrans radars, le Boeing de la Malaysia Airlines, du moins ses débris, a été repéré par un opérateur britannique de satellites. Voici comment, en photos, cela a été possible. Source.

Système de localisation de boîtes noires de la marine américaine

 Les recherches se concentraient sur une vaste étendue d'eau glacée de quelques 23 000 km2 en mer australe.

La mauvaises conditions météorologiques n'on pas facilité le travail des secours.

Le Saint-Petersburg, un navire norvégien, est arrivé dans la zone de l'océan Indien où des débris, considérés comme provenant peut-être de l'avion disparu, ont été détectés.

Quatre avions et deux bateaux se sont mis en route le 20 mars vers l'endroit qui pourrait être celui du crash de l'avion de Malaysia Airlines dans le sud de l'océan Indien. Les opérations de recherche sont coordonnées par les autorités australiennes.

Plusieurs habitants des Maldives ont affirmé avoir vu un avion gros porteur volant à basse altitude le jour de la disparition mystérieuse du vol MH370. Mais cet archipel se situe loin des zones de recherche.

"Eh bien, bonne nuit !" Le dernier message en provenance du vol MH370 était loin de faire penser au pire, a révélé un ambassadeur malaisien aux familles des passagers chinois.

Infographie montrant les différents lieux dans lesquels se déroulent les opérations de recherche du Boeing disparu.

Un radar aurait repéré les débris du Boeing 777 de Malaysia Airlines dans le détroit de Malacca.

La disparition brutale de l'avion de Malaysia Airlines est un mystère aéronautique sans précédent selon un responsable de l'enquête.

L'hypothèse d'un détournement du Boeing qui transportait 239 personnes n'est toujours pas exclue.